Culhat (Puy de Dôme)

logo du site
  • Culhat (Puy de Dôme)
  • Culhat (Puy de Dôme)

Accueil du site > Cadre de vie > Risques et nuisances

Risques et nuisances

Pour ce qui concerne les risques et nuisances Culhat a -si on peut dire- une certaine expérience : première « expérience » de 1975 à 1995 avec la décharge du Bois de l’Aumône, deuxième avec le projet -heureusement avorté- du groupe Pizzorno qui souhaitait implanter une deuxième décharge sur la commune, troisième avec les problèmes d’odeurs et de pollution de la plateforme de compost d’Ecovert Boilon.

1975-1995 : DECHARGE DU BOIS DE L’AUMONE

décharge

Le site de la décharge aujourd’hui.

En juin 1973, le Conseil Général décidait de créer une décharge contrôlée pour répondre à l’obligation de traitement des déchets et résoudre le problème des décharges sauvages. Un site est alors affecté par le Conseil Général au lieu dit du "Bois de l’Aumône" sur la commune de Culhat.

dec2

La décharge en 1987

decharge4

142 communes du Puy de Dôme viennent quotidiennement déverser leurs déchets au Bois de L’Aumône, déchets ménagers mais aussi déchets industriels particulièrement dangereux. Les nuisances induites par cette installation concernent surtout la pollution des eaux de surface et de la nappe phréatique qui alimente en eau potable les communes du Syndicat Dore Allier. Elles représentent un réel danger pour la santé des habitants de ce territoire.

En 1986, le SICTOM (Syndicat Mixte de Traitement des Ordures Ménagères) qui gère la décharge propose un projet d’extension de la décharge qui fait se lever la population culhatoise. Pour lutter contre les nuisances et l’extension du site, une association de défense de l’environnement culhatois voit le jour : l’ADEC.

adec

Article, Le Semeur Hebdo, Janvier 1986

Devant la mobilisationde la population de Culhat et des communes environnantes et des élus du secteur , en 1995 le projet d’extension est refusé.

decharge5

Tracts de l’ADEC

decharge6

C’est ainsi que pendant 20 ans la décharge du Bois de L’Aumône a accueilli 1.3 millions de tonnes de déchets provenant de 142 communes du Puy de Dôme entassés sur 7 hectares et sur une hauteur de 35 mètres.

Il faut noter que la décharge n’est pas fermée : l’extension a été rejetée mais elle a continué et continue toujours d’accueillir des déchets inertes.

LA DECHARGE AUJOURD’HUI

L’ancien site du Bois de l’Aumône est sous la surveillance de la Dreal et sous la responsabilité juridique du SBA .

Actuellement, le SBA exploite l’installation de stockage de déchets inertes, lui seul peut décharger des gravats sur site.L’accès et les dépôts sont formellement interdits aux particuliers qui doivent obligatoirement déposer leurs déchets inertes en déchèterie.

Un nouvel arrêté préfectoral du 15 septembre 2014 fixe des prescriptions complémentaires dans la démarche de mise en conformité entreprise par le SBA afin de limiter l’impact sur l’environnement.

Il prévoit :

Gestion des eaux de ruisellement

  • Mise en place d’un réseau de collecte
  • Implantation de trois piézomètres pour surveiller les eaux souterraines
  • Création d’un bassin de décantation étanche pour recevoir les eaux qui seront contrôlées avant rejet dans le milieu naturel

Entretien du site

  • Entretien de la clôture
  • Limitation d’accès pendant l’exploitation
  • Verrouillage de l’accès en dehors des heures d’ouverture
  • Etanchéité du tumulus
  • Contrôle de la géomembrane et de de la végétation sur l’ancienne décharge
  • Entretien des fossés
  • Nettoyage des abords
  • Mode de stockage limitant les envols et les poussières

LE PROJET PIZZORNO

En 2009, le groupe Pizzorno Environnement se propose d’installer un centre de traitement des ordures implanté juste à côté de l’ancien site du Bois de l’Aumône. Il a fallu toute la mobilisation de l’Association de Défense de l’Environnement de Culhat (ADE Culhat), de la population et des élus pour faire échec à ce projet.

ECOVERT BOILON

Cette plateforme de compostage est source depuis plusieurs années de pollutions olfactives. Actuellement, l’entreprise a mis en place un jury de nez qui a pour objectif de mesurer et analyser les odeurs pour mieux traiter ce problème.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CES DOSSIERS

http://adeculhat63.eklablog.com/acc...

PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS D’INONDATIONS

L’Allier longe la commune à l’ouest, au niveau de Bassinet. Les crues peuvent être dévastatrices.

Pour limiter leurs impacts dans le Val d’Allier, il était indispensable d’évaluer le risque d’inondation ; c’est pourquoi le Préfet a prescrit l’élaboration d’un PPRNI.

Pour consulter le Plan de prévention des risques d’inondation de l’Allier des plaines

http://www.puy-de-dome.gouv.fr/plan...

D’autres risques sont présentés dans le Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs :

  • Risques naturels : inondation et séismes (mars 1957 : séisme de magnitude 4, épicentre à Randan)
  • Risques technologiques : transport de matières dangereuses (proximité de l’A 72), risque de rupture de barrage (Culhat fortement impactée par rupture du barrage de Naussac, 43)

Pour le consulter :

http://macommune.prim.net/dicrim/uploads/63131-culhat-2656.pdf



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP